Road-trip à La Réunion #6 : À la découverte de l’Est de l’île.

De la végétation luxuriante du cirque de Salazie aux innombrables cascades de l’Anse des Cascades en passant par l’authenticité de Saint-André, l’Est de l’île de La Réunion regorge de trésors et d’ambiances uniques pour le voyageur qui prend le temps de s’y aventurer. Pourtant, son climat plus humide et son exposition aux alizés en font l’un des territoires les moins connus par les voyageurs. L’authenticité du territoire en fait un atout indiscutable pour s’offrir des expériences uniques… Pour ce cinquième road-trip, bienvenue dans l’Est de La Réunion ! 
cartographie-roadtrip-réunion
Au programme de ce road-trip :  

Les + de ce road-trip dans l’Est de La Réunion, de l’Anse des cascades à Saint-André

  • Ici, le territoire vous offre une plongée dans ce qu’il a de plus précieux : sa culture, son histoire, sa diversité : un itinéraire on ne peut plus enrichissant.  
  • L’Est étant un territoire, comparativement à l’Ouest, encore un peu fréquenté, vous aurez ici moins de problèmes de circulation (sauf en heures de pointe vers le chef-lieu, évidemment). 
  • Grâce à son climat, l’Est de La Réunion offre probablement les plus belles nuances de verts et abrite de nombreuses espèces endémiques : amoureux de la nature, vous serez ici au paradis ! 

Les – de ce road-trip dans l’Est de La Réunion, de l’Anse des cascades à Saint-André

  • Les aléas du climat évidemment : ils ne doivent en rien vous décourager, mais vous devrez vous équiper en conséquence. Privilégiez les périodes « sèches » pour profiter au mieux des innombrables sentiers de balade. 
  • Dans l’Est, la côte maritime est sauvage et violente : il n’est pas possible de profiter d’un petit bain dans l’océan mais la multiplicité de ses cascades et bassins offriront largement de quoi vous rafraîchir. 

Pour débuter le road trip dans l’Est : Bienvenue à Piton Sainte-Rose et son Anse des Cascades, joyau naturel de La Réunion

Ma première découverte des lieux m’a fait littéralement tomber sous le charme. Une claque. Son petit port de pêche, ses innombrables cascades qui dévalent la falaise, sa palmeraie où l’on apprécie s’y abriter du soleil et y partager un pique-nique créole… À l’Anse des Cascades, l’océan rageur vient lécher les pieds des majestueux badamiers, une ambiance à la fois agitée et d’un calme absolu. Un vrai coup de cœur et un indispensable pour tout voyageur de passage sur notre île. 
  • Plusieurs petits sentiers sont aménagés, que ce soit le long des cascades ou de l’océan. Prenez le temps de vous y aventurer et de vous éloigner ainsi de l’agitation d’un parking parfois un peu trop rempli. Certaines cascades offrent la possibilité de s’y glisser dessous : c’est gelé !  
  • Avec un peu de chance, vous pourrez observer les pêcheurs quitter le port. Avec l’agitation de l’océan et la violence de ses vagues, ils doivent souvent faire preuve d’habilité. Un spectacle impressionnant. 
  • Si vous n’avez pas emmené de quoi partager un pique-nique sur place, un kiosque vous proposera les traditionnels gratinés bouchons. Ce ne sont pas les meilleurs de l’île mais ils offrent, tout de même, un aperçu de leur valeur calorique. On s’installe sur le mobilier en plastiquer et on le déguste accompagner d’une dodo fraîche : bienvenue à La Réunion ! 
  • En quittant l’Anse des Cascades, direction le centre de Piton Sainte-Rose, avec un arrêt incontournable à l’Eglise « Notre Dame des Laves ». L’histoire de cet édifice vous laissera perplexe. Construite en 1927, celle-ci a été « par miracle » été épargnée par une importante coulée de lave, cinquante ans plus tard, en 1977. À l’intérieur, des images d’archives témoignent de ce véritable miracle. Un lieu qui possède encore aujourd’hui une forte valeur spirituelle pour les Réunionnais. 
  • J’en parlé justement dans mon précédent roadtrip avec Blacksheep, Sainte-Rose fait le pari de devenir la capitale du pique-nique à La Réunion. Ainsi, si vous êtes équipés, la toute nouvelle aire de pique-nique de la coulée 77, à Piton Sainte-Rose est un spot gazonné très agréable. De même, non loin de là, la Ville propose  un sentier très agréable et encore peu fréquenté le long de la côte sauvage de la ville. Un super spot. 
  • Sur la route, en remontant vers le Nord vers Sainte-Anne, vous passerez non loin du célèbre Pont Suspendu de la rivière de l’Est. Fermé à la population, il offre l’occasion de réaliser de beaux clichés à côté d’un des cours d’eau les plus dangereux de l’île. Juste à côté, un maraîcher propose parfois légumes et fruits dont vous n’avez jamais entendu parler. N’hésitez pas à échanger avec lui, il vous expliquera tout.

De Saint-Benoit à Sainte-Anne, le village au charme apaisant et typique de La Réunion.

Saint-Benoit est l’une des plus importantes communes de l’Est de La Réunion. Ce chef-lieu profite d’un emplacement privilégié, en bordure de sites, véritables joyaux naturels.   
  • En centre-ville, Saint-Benoit possède quelques temples tamouls qui méritent le détour pour les voyageurs curieux ainsi que l’une des plus importantes distilleries de l’île, la Distillerie de la Rivière du Mât. Sincèrement, je ne m’y suis jamais rendu : l’aspect « industriel » ne me branche pas forcément. À tort, peut-être. 
  • Mais c’est surtout dans les environs de Saint-Benoit qu’on y découvre des sites d’exceptions. Du Belvédère de Takamaka en passant par Grand Étang, des écrins prestigieux accueilleront les voyageurs de passage. Que ce soit pour réaliser les plus beaux clichés ou se promener le long du plus grand lac de l’île, ces deux sites sont des incontournables de votre parcours. Si vous avez le temps, faites un tour à l’Ilet Coco et ses innombrables arbres à letchis et par l’ilet Bethléem, de minuscules villages typiques situés au Nord de Saint-Benoit et accessibles facilement à pied. 
Sainte-Anne possède un charme certain. Son église remarquable, ses spots de baignades et son climat assez préservé en font un village où il fait bon y flâner un peu. Bon, c’est certain, on n’y reste pas des jours. Mais deux-trois spots méritent le détour.  
  • L’Eglise de Sainte-Anne. Surprenante et parfaitement conservé, l’Eglise de Sainte-Anne est somptueuse. Un véritable chef d’œuvre, de couleurs et d’architecture, unique sur l’île. Un mélange de style à la fois Gaudien et Baroque qui détonne. L’édifice fait la fierté de la Ville, et on comprend pourquoi ! 
  • Bassin bleu, le bassin populaire à l’eau… bleue. Ok, ce n’est probablement pas le plus accrocheur des titres que je pouvais choisir. Pourtant, je vous assure que la couleur de ce bassin, malheureusement trop fréquenté les week-ends est saisissante. Très accessible et équipé, le site de Bassin Bleu propose une halte rafraîchissante aux voyageurs qui souhaitent recharger les batteries avant de partir à nouveau à l’aventure. 

LE PETIT + À SAINTE-ANNE :Le Diana Dea Lodge. Situé sur les hauteurs de Sainte-Marie, dans un parc préservé et unique, l’Hôtel prestigieux du Diana Dea Lodge n’a plus besoin de se faire une réputation. Pari risqué pourtant d’ouvrir un tel établissement, accessible uniquement par des chemins à travers des champs de cannes, perdu au milieu de nul-part dans une région, a priori, peu fréquentée. Et pourtant… L’hôtel ne désemplit pas grâce notamment à son ambiance exceptionnelle, le charme de son aménagement notamment de sa pièce commune ou trône un poêle à bois, son parc où l’on peut apercevoir une centaine de cerfs et de biches, ses centaines de goyaviers qui bordent les chemins… Bref, un vrai petit joyau de charme, où calme et volupté ont, cependant, un certain prix. 

 

De Bras-Panon à Sainte André, plongez dans une palette de couleurs et de paysages.

  • Bras-Panon n’a pas dit son dernier mot. Reconnue sur l’île notamment comme étant la capitale du Bichiques (alevins très prisés sur l’île), la Ville de Bras-Panon possède un territoire aux multiples joyaux. En effet, si sa coopérative de Vanille est une visite incontournable (principalement à partir de juin, période de récolte), le territoire aux paysages variés répondra à toutes les demandes.
  • Pour les amoureux de points de vue, l’Eden, sur les hauts de la Ville offre un panorama époustouflant sur la côte Est et parmi les plus beaux levés de soleil de l’île.
  • Pour les amateurs de sensations fortes, comme pour les promeneurs en quête de fraîcheur, les deux Bassins (La Paix et La Mer) sont de vrais joyaux naturels à Bras-Panon. Très accessibles, vous pouvez soit en profiter par une activité en Canyoning (la descente en tyrolienne de la cascade La Paix et ses orgues basaltiques est impressionante). Le Bassin La Mer est un site tout indiqué pour une pause pique-nique. 2 spots incontournables de l’île pour moi. Attention : ces bassins sont formellement interdits à la baignade. Au pied de la rivière de l’Est, sur une plage sauvage de galets qui parait interminable, vous pourrez vous balader enfin à l’ombre des innombrables vacoas qui bordent la côte. Une balade apaisante et… encore peu fréquentée ! 

LE PETIT + À BRAS-PANON : Bienvenue chez Eva Annibal. On ne présente plus cette gramoune au sourire bienveillant. Dans sa ferme-auberge à l’ambiance authentique, Eva vous invite à découvrir ou redécouvrir une cuisine traditionnelle réunionnaise, ou les desserts sont à tomber et surtout ou vous découvrirez sa spécialité : le Canard à La Vanille. Indéniablement, le meilleur de l’île. Attention, chez Eva Annibal, les rhumas arrangés et autres punchs sont à volonté. Mieux vaut désigner un Sam avant d’y diner, expérience personnelle.

  • Direction Saint-André. Soyons francs : on ne s’attarde pas forcément à Saint-André. La Ville, par son histoire notamment, offre cependant une véritable plongée dans l’histoire hindoue de l’île. Ses temples, à l’image de celui du Colosse, dédié à Pandialé ou de Soupramanien resteront un passage marquant pour les voyageurs de l’île. Lieux de culte, on ne les visite qu’accompagner. Prenez contact pour cela avec l’Office de Tourisme de l’Est. Je vous invite d’ailleurs à découvrir l’expérience de Lapetitecréole.re sur le site de l’Île de La Réunion Tourisme.  La Distillerie de Savanna et la Maison Martin-Valliamé sont à découvrir apparemment à Saint-André. À nouveau, je vous laisse seuls juges n’ayant pas tester ces deux lieux (pourtant, le Rhum, c’est bon…).  

Le Cirque de Salazie, bienvenue à Jurassic Park au cœur de La Réunion

J’ai pour habitude d’indiquer Salazie comme mon cirque favori sur l’île. Mais je change d’avis à chaque fois… Cela prouve à quel point les 3 cirques de l’île sont difficilement comparables même s’ils offrent tous une expérience et une immersion unique au cœur de La Réunion. Le Cirque de Salazie est un détour indispensable à tout roadtrip dans l’Est de l’île. N’hésitez pas à prévoir 2 jours pour vous imprégner de son ambiance particulière. 
  • La route pour se rendre au cœur du cirque est une expérience unique. Un décor grandiose s’offre à vous au fur et à mesure que vous dévalez les kilomètres, vous ne compterez plus le nombre de cascades que vous dépassez. La route est facile et elle offre ce temps nécessaire pour justement quitter l’agitation de la ville et s’immerger pleinement dans l’ambiance de Salazie. 
  • La cascade du Voile de La Mariée est l’une des plus belles de l’île. On peut l’apercevoir depuis la route ou sinon, je vous invite à emprunter un petit sentier, au milieu des cultures de chouchous, pour vous rendre à ses pieds. Le spectacle est majestueux. 
  • Mare à Citron, Mare à Poule d’eau… Nombreux sont ces petits étangs nichés au creux des falaises abruptes du cirque ou les réunionnais viennent partager un pique-nique et pêcher quelques poissons. Un cadre sublime. 
  • Au départ du cirque de Salazie, de nombreux sites incontournables s’offrent à vous : les plus courageux opteront pour le piton des Neiges par le cap des Anglais. Je vous conseille vivement la randonnée du Trou de fer, à travers la forêt de Bébour-Bélouve. Une marche accessible à tous, aménagée, au milieu d’une forêt primaire et, en bouquet final, l’un des plus majestueux points de vue. La randonnée est assez longue (environ 16 Km A/R). Pour avoir la chance de découvrir le Trou de fer sans nuage, je vous conseille de passer la nuit au gîte et de vous lever aux aurores.
  • Au cœur du cirque, les villages de Salazie et de Hell Bourg sont de véritables joyaux d’architectures. On vous y contera ici l’histoire des lieux, celle notamment d’un passé prospère où les riches propriétaires érigeaient de sublimes cases créoles comme La Maison Folio. A Salazie, on prend le temps de découvrir les anciens thermes d’Hell Bourg, de randonner dans ses innombrables sentiers et, surtout, de partager un cari au feu de bois dans l’une des nombreuses adresses incontournables des lieux. Une véritable parenthèse, d’histoire, de nature, de culture et de rencontre, qui vient finalement, assez bien résumer votre séjour dans l’est de La Réunion. 
salazie Bon retour à la civilisation ! 
Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager, et à me suivre sur Instagram et Facebook !
 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :