Roadtrip #3 à La Réunion : Cap au Sud de l’Etang Salé jusqu’à Grande Anse par Cilaos

Préparez-vous, vous arrivez dans, je pense, l’une de mes régions préférées. Ici, vous découvrirez La Réunion que j’aime : celle de la diversité, de paysages comme de cultures ! Celle qui vous fait vibrer. Vous êtes aux portes du Sud de l’île, ce territoire caractéristique par sa végétation luxuriante et ses paysages sensationnels. Vous entrez dans le territoire profondément intense. Randonnées vertigineuses, canoyning à sensation, patrimoine créole vibrant, points de vue à couper le souffle…

Bienvenue dans le Sud de La Réunion !

Au programme :  

Les + de ce road trip au Sud de La Réunion, de l’Etang Salé jusqu’à Petite Île 

  • Vous laissez derrière vous la station balnéaire de Saint-Paul / Saint Gilles : moins de trafic en bord d’océan donc.
  • Cet itinéraire intègre un passage direct par le Cirque de Cilaos et… le volcan du Piton de la Fournaise  : deux immanquables !
  • Si vous aimez la Ville, Saint-Pierre saura répondre à vos envies de sorties nocturnes et de shopping !

Le – de ce road trip à l’entrée Sud de La Réunion, de l’Etang Salé jusqu’à Petite Île 

  • Le trafic autour de Saint-Pierre est très vite saturé : privilégiez des horaires hors embauches et débauches !
  • L’accès au Cirque de Cilaos nécessite d’apprécier la conduite en voiture : mettez devant les sujets au mal de voiture !

L’Etang-Salé :
La plus grande plage volcanique de l’île.

Et si vous quittiez un peu les plages bondées de l’Ermitage et de la Saline pour profiter d’un paysage déstabilisant et qui vous rappelle, très vite, l’origine volcanique de La Réunion ?

  • La plus grande plage noire de La Réunion.
    Ça chauffe ! Attention aux pieds lorsque vous arriverez sur la plus grande plage de sable noir de La Réunion. Ce mélange de basalte et d’olivine donne l’impression d’une plage très noire, déstabilisante et qui maintient ainsi… la chaleur. En été, pas évident d’y rester pieds nus. Heureusement, le lagon préservé sera la pour rafraîchir dans les zones surveillées. Qu’on se le dise, le paysage n’est pas très paradisiaque tel qu’on peut imaginer les plages des îles mais c’est surtout une expérience à découvrir.
  • Et si on se baladait un peu à l’ombre des Flamboyants ? La belle forêt de L’Etang Salé.
    C’est LE spot des sportifs alentours et de ceux qui préparent les grands raids. L’Etang-Salé propose ainsi l’une des plus grandes forêts au coeur même de la ville. Eucalypstus, Filaos, Flamboyant… Une forêt typique des bas de l’île et qui propose de belles randonnées familiales. Pour les plus endurants, vous pouvez faire le tour complet. Comptez moins de 4h.  Des balades à cheval sont proposés, un atout certain pour les plus jeunes !
  • Les autres activités à Étang Salé : petit à petit, le territoire se densifie en activités sportives et touristiques.
    A noter : un club de plongée – Plongée Salée, un golf et la possibilité de louer des VTT pour partir à la découverte des lieux.

Saint-Louis :
Porte d’accès vers les Makes et le cirque de Cilaos.

Saint-Louis bénéficie d’une position unique. Porte d’entrée vers le Cirque de Cilaos, vous serez forcément amené à y passer. Malheureusement, la ville souffre d’une réputation et d’une image peu heureuse. Fleuron de la culture de la Canne à Sucre, cette filière aujourd’hui vacillante a petit à petit peine à relever les difficultés sociales apparentes de l’ensemble de la ville. Haut les coeurs,  Saint-Louis se visite pour sa culture intense, son artisanat et son histoire. C’est aussi cela La Réunion.

  • La sucrerie du GOL 
    Je fais partie, malheureusement, de ceux qui traversent Saint Louis sans s’y arrêter. Désolé… La sucrerie du GOL est l’activité la plus connue de la ville et se visite durant la période sucrière qui débute vers juillet et se termine 6 mois plus tard. L’endroit est idéal pour découvrir l’histoire de l’île à travers son économie agricole. En intérieur, l’endroit perd un peu de son charme, industrialisation oblige, mais assister au ballet des camions de toutes tailles qui viennent se positionner sur la balance pour décharger la canne vaut le coup. Pilier de l’économie agricole de l’île, découvrir le travail du sucre, c’est voyager dans l’histoire, et j’espère l’avenir, de La Réunion.
  • La fenêtre des Makes : le point de vue époustouflant sur Cilaos. 
    Eloignez-vous un peu de l’océan pour une randonnée vers la Fenêtre des Makes. Et oui, le Cirque de Cilaos s’admire aussi d’en haut ! Près du Village des Makes, la Fenêtre est un point de vue époustouflant sur le cirque aux 400 virages. C’est aussi un point de départ pour de nombreuses randonnées, de tous niveaux. Pour avoir fait le Piton Cabri par le Bras Patate, la balade est facile, les paysages variés entre forêt de cryptomérias et crêtes de montagnes, et propose des panoramas époustouflants sur le cirque de Cilaos. Définitivement à faire ! Seul observatoire astronomique de La Réunion, on raconte que les Makes offrent parmi les plus beaux ciels étoilés de l’île :pourquoi ne pas y bivouaquer ou, si vous souhaitez vous la jouer plutôt confort, opter pour les Kaz Insolites, ces bulles qui promettent une nuit…magique.

  • En route pour votre premier cirque : Bienvenue à Cilaos !
    Le Cirque de Cilaos est malheureusement le cirque que je connais le moins, je ne m’y suis rendu que deux fois. La route est incroyable et donne le tournis. Si l’exercice n’est pas aisé et que vous serez parfois pressé d’entrer définitivement au cœur du Cirque, prenez le temps de vous arrêter régulièrement sur la route tant le nombre de points de vue est important.Une fois au coeur du Cirque, vous pourrez profiter de nombreuses randonnées, les plus populaires comme La Chapelle ou la Cascade de Bras Rouge qui propose de charmants petits bassins de baignades intimes, revigorant l’hiver.  C’est aussi un point de départ pour les plus sportifs vers le joyau de Mafate, ou encore vers le Piton des Neiges.Le lieu bénéfice aussi d’une activité artisanale et touristique importante, de la production de vin (Amis Bordelais, je vous laisse le plaisir de le déguster…), à la broderie en passant par les délicieuses lentilles de Cilaos.

Village de l’Entre-Deux :
Amoureux des cases créoles, venez à deux bras ouverts (héhé)

Le Village de l’Entre-Deux fait partie de ces petits joyaux, protégés partiellement d’une évolution urbaine et culturelle inévitable. Le lieu, par sa situation unique entre deux bras de rivières (d’où son nom, pas bête le mec!) en fait un mini-cirque qui offre également de nombreux départs de randonnées aussi époustouflantes que familiales.

  • Balade et flâneries dans le village : ouvrez l’oeil ! 
    De prime abord, j’avoue avoir été un peu décontenancé lors de ma rentrée à l’Entre-Deux. Celui qu’on compare souvent à Hell Bourg par son charme et l’authenticité de son architecture notamment n’a finalement plus grand chose d’un « village ». Avec près de 8 000 habitants, des collèges et des infrastructures publiques, considérez-le plutôt comme une « petite ville » qu’un village a proprement parlé. Poursuivez votre découverte et prenez le temps d’observer avec attention, dans le cœur de l’Entre-Deux, les cases créoles qui se cachent parfois sous un jardin luxuriant ou derrière un bâtiment bien moins charmant. Au départ du tout mignon Office de Tourisme, un circuit a été aménagé pour découvrir les plus beaux joyaux.
    A noter : en juillet, l’Entre-Deux met à l’honneur le Choca (Aloé vert) qui, historiquement, est ici travaillé par les femmes soit pour ses feuilles pour de l’artisanat, soit pour son coeur que l’on cuisine à toutes les sauces.
  • Le Bras de La Plaine : la rando…les pieds dans l’eau.
    Bon. On m’avait parlé du célèbre « Éléphant du bras de La Plaine ». Curieux, j’ai décidé d’aller tâter un peu de sa trompe. Qu’on se le dise, cette sculpture de pierre naturel qui possède en effet la forme d’un éléphant n’est, en soi, pas un but ultime à atteindre. En revanche, la randonnée y est très agréable et impressionnante par la hauteur de ses falaises qui vous entourent. Après une petite passerelle, le sentier descend depuis le village de l’Entre-Deux jusqu’au fond des gorges du bras de la Plaine. Il ne vous reste ensuite plus qu’à remonter la rivière, en alternant entre pieds dans l’eau, petits sauts et, si vous le souhaitez, vous pourrez vous installer sur les berges pour un petit bain revigorant. Un super spot !
  • Le Dimitile ; bientôt au programme ! On raconte que la randonnée jusqu’au Dimitile se mérite pour la vue époustouflante qu’il offre sur Cilaos, l’histoire qu’il retrace, celle des « marrons » – ces esclaves qui ont fui dans les hauts dans cet ilet autrefois habité…l’ambiance unique du gîte de Valmyr. A suivre ! 

Saint-Pierre :
Place à l’effervescence de la grande ville du Sud de La Réunion.

Je connais assez peu Saint-Pierre mais la ville semble offrir un cadre de vie exceptionnel avec sa plage de ville, son centre-ville animé et sa position stratégique pour le Sud de La Réunion. À faire pâlir un Saint-Dionysien, je vous le dis. La ville de Saint-Pierre possède, qui plus est, son propre petit aéroport.

  • Profitez d’un centre-ville animé et riche culturellement
    A l’image de Saint-Denis, Saint-Pierre propose un centre-ville qui vibre au rythme à la fois des nombreuses boutiques et des bars et restaurants qui viennent, de plus en plus, faire de cette ville de 80 000 habitants, le spot pour les noctambules. J’ai l’impression d’avoir 40 ans en écrivant cette phrase. Plus sérieusement, le Centre-Ville de Saint-Pierre est une bonne halte pour vos envies shopping.
    La Rue des Bons Enfants est pleine de charme. Essayez de débusquer ces petits commerces, qu’on surnomme « les boutiques chinoises », de petites épiceries, historiquement tenues par les Chinois et qui rivalisent souvent d’imagination pour avoir la plus belle peinture murale de Dodo…
  •  Les nombreux édifices religieux, comme la Mosquée de Saint-Pierre, le Temple Tamoule ou l’Église Saint-Paul vous permettront de toucher du doigt le multiculturalisme made in 974 (nettement plus jeune comme expression). Enfin, son port, son front de mer et…sa plage viennent pleinement construire l’image d’une ville balnéaire…avec du charme ! Et ça, c’est rare (Holà Benidorm!).
    A noter : Grâce notamment à son aéroport, la Ville peut se découvrir en hauteur : ULM, parapente….
  • Un petit détour par le village de Terre-Saintes
    Si vous passez par Saint-Pierre, n’hésitez pas à faire un petit crochet à Terre-Saintes. Véritable village de pécheur, l’endroit est à l’abri aujourd’hui de l’urbanisation de sa ville voisine. Un véritable village dans la ville qui regorge de petites pépites architecturales. L’ambiance y est chaleureuse et reposante. Terre-Saintes se découvre à pied, au hasard des ruelles et des impasses.
  • A Saint-Pierre, on entend que du bien du Domaine du Café Grillé. Un jardin botanique créole qui offre, apparemment, une balade culturelle passionnante dans l’histoire de l’île, de bons cafés à déguster et de chouettes spots de balade à faire en famille. Ceux qui vous en parleront le mieux, sont Flo & Yo du blog La Vie en Mauve. A tester !

Des terres arides à l’anse du paradis :
Du Tampon à Petite-île : prenez-en plein la vue !

Et oui, vous vous en doutez : ici commence votre découverte du Volcan. Immanquable. Incontournable. Le Volcan du Piton de La Fournaise nous offrait un spectacle saisissant il y a quelques semaines à peine. Et oui… Mais pas d’inquiétude : s’il est considéré parmi les plus actifs du monde, ce n’est pas pour rien. Alors, avec un peu de chance…

  • Du Tampon jusqu’à la route du Volcan du Piton de la Fournaise : la nature s’offre en spectacle.
    L’accès à la Route du Volcan peut se faire de l’Est comme de l’Ouest. Je soupçonne même que la route soit moins encombrée en partant de l’Est (en tout cas, ce fût le cas lors de l’éruption de cette année!).Un article dédié viendra bientôt vous conter l’ambiance extraordinaire des lieux notamment de la, plus que célèbre, Plaine des Sables qui vous mènera aux pieds du majestueux maître des lieux. Ne vous précipitez pas.
  • Si vous avez le temps en effet, depuis Bourg Murat, attardez-vous dans la somptueuse forêt de Crytomérias sur la route. C’est un spot très populaire pour les piques-niques dominicaux. Le lieu y est d’ailleurs de plus en plus aménagé.
  • Plus loin, plus haut, vous entrerez sut la magique Route des sables. Tout change d’un coup. Comme un décor de théâtre lors du levé de rideau. Paysage lunaire. Aride. La route, la seule et unique qui vient structurer cette étendue immense, est poussiéreuse jusqu’au Pas de Bellecombe, quelques virages plus loin. Il est là, face à vous. En contrebas, un petit cratère baptisé Formica sera votre première étape avant de gravir le grand dôme. Tout en haut, vivez le grand frisson. Celui de se dire, qu’ici, au coeur du cratère, la lave incandescente peut surgir à tout instant.
    Ainsi, comme vous pouvez le lire, votre imaginaire, personnel et unique, est ici maître des lieux.

  •  Bois Court et Grand Bassin.
    Vous l’aurez compris, le Tampon offre des paysages aussi diversifiés que précieux. Si vous avez le temps, n’hésitez pas à vous prendre un gîte dans la Plaine des Cafres. Non seulement, cela vous permettra de partir tôt crapahuter au volcan mais également de découvrir le belvédère de Bois Court et d’entamer aux aurores la randonnée vers l’ilet Grand Bassin. Un mini-cirque que vous apercevrez en contre-bas. Celui qu’on surnomme le « Petit Mafate » a souffert pendant quelques temps de la fermeture du chemin de randonnée pour y accéder. Désormais ouvert et sécurisé, vous pouvez tout à fait y accéder et vous rafraîchir dans sa cascade, y déjeuner et même y passer la nuit si la perspective de la montée vous effraie.

Mon bon plan logement : si vous cherchez, comme moi, le feu de cheminée et l’ambiance gîte (après avoir durement supporté les 30° du littoral),  Bruno vous propose une charmante Case Créole. L’accueil, par Corine, est très chaleureux. Un super plan. Je vous propose 25€ de crédit pour en profiter 😉 Malin le gars.

  • Épuisez de toute cette activité physique ? Et si on retrouvait un peu l’océan et la nature verdoyante de Petite Île ?
    Il est temps de retrouver la violence des vagues de l’Océan sur les roches volcaniques de La Réunion. Rien de mieux pour cela que de vous arrêter régulièrement le long de la route pour profiter de points de vues époustouflants sur l’interminable horizon bleu.
    Le Cap de Petit Île est ainsi l’occasion d’une petite balade familiale. Gardez votre nez en l’air (pas trop non plus), l’endroit est truffé de nos célèbres Pailles-en-queues. Il parait que lorsque cet oiseau se pose, il faut se dépêcher de faire un vœux…
  • La majestueuse Grande Anse
    Enfin, il est, je pense, inutile de vous préciser que l’une des plus belles plages de l’île se situe à Grande Anse un peu plus loin sur votre route. L’endroit est envahi les week-ends tant il propose un cadre enchanteur pour les piques-niques familiaux. Si l’on ne peut s’y baigner directement, l’aménagement d’un bassin naturel permet malgré tout de se rafraîchir. L’endroit est vraiment très beau. Bordé de ces grandes falaises. Ces palmiers en bord de sable. L’une de mes plus belles plages de l’île tant j’aime l’ambiance qui y règne, à la tombée du jour notamment.
  • Enfin, puisque vous méritez bien un peu de luxe, n’hésitez pas à opter pour l’Happy Hour dans le magnifique hôtel du Palm.
    Ils proposent également des forfaits en « day-use » d’un excellent rapport qualité-prix. Le lieu y est paradisiaque et propose un balcon surplombant l’océan et Grande Anse. Accueil chaleureux et distingué sans être surfait. Restaurant du midi de bonne qualité sans être tape-à-l’oeil; Bref, une bonne adresse pour se faire plaisir.

Reposez-vous : le Sud Sauvage c’est, déjà, pour bientôt ! 

  Les acteurs incontournables du territoire :

  • On salue l’excellent travail des équipes de l’Office de Tourisme du Sud : un site didactique et qui vous fournira quantités d’adresses et une présence importante sur le territoire : Entre-Deux, Saint-Pierre, Cilaos, Tampon, Etang Salé : ils sont partout !
  • Acteur incontournable de l’île, l’IRT propose également des activités et des adresses sur l’ensemble de l’île et par conséquent sur cette zone. Le site est par ici. 
  • L’aéroport de Pierrefonds peut être une bonne alternative pour un départ vers l’île Maurice et Rodrigues
  • Pour toutes vos randonnées sur l’île, faites confiance à RandoPiton.re, la bible des randonneurs (même amateurs, promis !).

2 Comments

  • Marie 25 juin 2018 at 10 h 16 min

    les photos sont magnifiques

    Reply
    • TravelsGallery 25 juin 2018 at 10 h 50 min

      Merci beaucoup pour ton retour, il en manque tellement sur ce parcours, je n’ai pas pu tout poster !

      Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :