ISLANDS-TRIP À NOSY BE (MADAGASCAR) : ITINÉRAIRE ET COUPS DE CŒUR

Accessible en moins de 2 heures avec la compagnie aérienne Air Austral depuis La Réunion, l’archipel de Nosy Be se situe à quelques kilomètres au nord de la « grande terre » de Madagascar. 

Celle qu’on surnomme «l’île aux parfums » ne dépasse pas les 30 kilomètres du Nord au Sud comme d’Est en Ouest.

Pendant 1 semaine d’« Islands Trip », j’ai ainsi eu l’occasion de partir découvrir « la grande île » et surtout d’explorer sur terre et en mer, les nombreuses petites îles qui gravitent autour : Nosy Komba, Nosy Sakatia, Nosy Iranja, Nosy Tanikely… 

Ces petits joyaux de l’océan Indien abritent une faune et une flore exceptionnelles. L’accueil chaleureux de ses habitants, le rythme de vie, la généreuse gastronomie participent à créer une ambiance unique et typique aux voyageurs qui saura s’aventurer au cœur de ces petits paradis presque perdus. 

De Nosy Be au petit paradis de Nosy Sakatia : l’itinéraire de notre « Island Trip » dans le nord de Madagascar.  

Première surprise : l’île de Nosy Be propose un relief assez mouvementé à la nature luxuriante et débordante. Je pensais découvrir uniquement des étendues de plages sauvages et un centre d’île aride et plat, je découvre au contraire des monts, des étendues de cultures d’Ylang-Ylang, des lacs sacrées d’origine volcaniques habités par des crocodiles, de véritables remparts qui cerclent le sud de l’île… et tout de même des plages sublimes.

L’île de Nosy be, en soit, possède ainsi de nombreux points d’intérêts, des sentiers de randonnées et de balades comme le mont Passot et le mont Lokobe, dans la réserve éponyme au sud de l’île. Il n’y a pas que le farniente, loin de là. Je vous conseille ainsi de vous y attarder au moins 3 jours, en intégrant une excursion à Nosy Iranja, un passage à la capitale Hell-Ville et une découverte du nord et du sud de l’île. 

Ensuite, nous avons passé 3 jours à Nosy Komba, la seconde plus grande île de l’archipel. L’île aux lémuriens a été un vrai coup de coeur et je vous invite également à profiter de ses paysages magnifiques, ses plages vierges et sa forêt tropicale où des centaines de lémuriens ont élus domicile. L’occasion également d’aller découvrir les fonds marins de Nosy Tanikely.

Enfin, nous nous sommes rendus sur Nosy Sakatia située à quelques centaines de mètres au nord de Nosy Be. Un petit paradis, coupé du monde, ou vous pourrez admirer les tortues vertes par dizaines qui viennent ici s’alimenter. 

Voici mon Top 6 des activités à faire à Nosy Be et aux alentours.

1. Louer des scooters ou des Quads et longer la route qui fait le tour de l’île.

À première vue, la location d’un scooter vous effrayera : hors routes goudronnées, les pistes caillouteuses sont remplies de trous et il est également courant de zigzaguer entre les zébus…

Cependant, la conduite de ses habitants est assez bonne et vous serez, presque chaque fois, prévenu d’un dépassement par un tuck-tuck ou une voiture par un léger klaxon. Pratique. Aucune chance de vous perdre, il suffit de longer la route côtière et de vous arrêter ou vous voulez, quand vous voulez, pour une baignade, une bière ou un poisson grillé. Un vrai luxe.

Prix : moins de 8 € la location pour une journée.
Adresse :
nous avons loué nos scooters à Madirokely, non loin du club de plongée Forever Dive (activité 3). Ils sont neufs. 
– on s’est fait plaisir à notre arrivée à Nosy Be en séjournant 2 nuits à l’hôtel L’heure Bleue. Grand luxe, vue sublime, double piscine, parfaitement situé, accueil chaleureux… Je conseille les yeux fermés.

2. Faire une excursion à Nosy Iranja, le trésor de l’Océan Indien

Vous souhaitez LE panorama de carte postale, le cliché, la totale : l’île de Nosy Iranja, située à 1 heure de bateau de Nosy Be vous offre l’une des plus belles plages du monde.

En réalité, l’île de Nosy Iranja est constituée de deux petites îles, reliées par un fin banc de sable blanc que l’on ne peut emprunter qu’à marée base.

A Nosy Iranja, vous pourrez croiser des tortues vertes géantes dans son eau translucide aux centaines de nuances de bleu, déguster un poisson grillé dans le village de pécheur – assez touristique soyons francs – mais également vous balader dans les hauts de l’île pour admirer une vue magnifique au pied du phare.
On raconte que l’astronaute, Thomas Pesquet, après l’avoir photographié, aurai qualifié les plages de Nosy Iranaja parmi les plus belles plages du monde… À ce jour, je ne peux que lui donner raison.

Prix : Nous avons payé 50 € la sortie pour une journée, tout compris en passant par l’hôtel. Bien trop chère et je vous conseille fortement d’échanger avec les pécheurs et locaux sur les plages de Nosy Be et vous trouverez une excursion pour moins de 25 € assez facilement.
Pour donner de bons conseils, il faut savoir se faire avoir parfois…

3. Plonger ou faire du snorkeling à Nosy Tanikely, la réserve marine naturelle de Nosy Be

Réserve naturelle marine, l’île de Nosy Tanikely est le paradis des plongeurs. Inhabitée, elle offre cependant un fonds marin exceptionnel avec une faune variée et spectaculaire. Avec un peu de chance, vous croiserez même des baleines en mer…

Nosy Takiley, plus précisément « Antanikely » qui signifie « l’île de la petite terre » est facilement accessible et l’intégralité des clubs de plongée vous le proposeront comme spot lors des périodes de fort courant notamment. Tortues, murènes, raies, poissons empereurs, demoiselles…

Celle qu’on surnomme « l’aquarium » de Madagascar assure sa réputation et on ne peut que se réjouir de ce joyau préservé de toutes activités massives de tourisme.

Prix et adresses : Nous sommes passés par Roland de Forever Dive à Madirokely puis Nosy Komba Plongée à Nosy Komba pour toutes nos plongées. Comptez 75€ pour les 2 plongées d’explorations en niveau 1, tout compris.
Nous avons particulièrement apprécié plonger avec Roland de Forever Dive pour son accueil, ses conseils précieux et nos échanges amicaux ! Je vous le recommande vivement.

4. Déguster du poisson frais dans les gargotes et partir à la recherche des lémuriens de Nosy Komba.

Nosy Komba est mon île coup de cœur. La petite soeur de Nosy Be abrite des villages de pécheurs qui ont su garder leur authenticité, leur ambiance…

Perdez-vous au fil des ruelles, déguster, partager et goûter les mets traditionnels élaborés à partir de produits on ne peut plus frais au sein des nombreuses gargottes qui animent les villages.

Je vous conseille ainsi de débuter votre soirée par une bière au « String Bar » et de poursuivre par un diner à la Gargote Vanille chez Timo (le canard poivre sauvage est à tomber) ou « chez Juliette » ou son fils se démène pour un service 4 étoiles les pieds dans le sable.

D’excellentes adresses, plats copieux et rapport qualité-prix imbattables.

Mon petit conseil : si jamais vous êtes pressés (on sait jamais…même si ce n’est pas conseillé…), il est courant de commander ses plats à l’avance et de revenir ensuite à l’heure à la gargote. L’occasion ainsi de faire une balade le long du sentier qui rejoint l’Est à l’Ouest par le Nord de l’île de Nosy Komba par Ampangorinana au couché du soleil : un must.

5. Découvrir le Tamana Hotel à Hell Ville et finir par une soirée… Karaoké.

Avec 30 000 habitants, Hell-Ville est le chef-lieu de Nosy Be. Comme parfois dans les pays d’Afrique, la ville n’est pas forcément conseillée ou proposée dans les parcours des voyageurs. A tord !

Même si Nosy Be et ses îles offrent des paysages sublimes, calme et sérénité, il est bon parfois de retrouver activités, bruits, densités pendant quelques heures. C’est surtout une occasion parfaite de découvrir plus facilement la culture d’un pays, faire des rencontres, s’imprégner d’un quotidien. C’est agréable d’être spectateur d’un quotidien qui continue : l’ouverture d’une boutique, une négociation de tuck-tuck, les courses au marché… La vie quoi !
Je vous conseille vivement l’Auberge de jeunesse Tamana Hotel dont la réputation n’est plus faire ! En dortoir ou en chambre double, Brooke, une sud-africaine a ouvert ses lieux avec une volonté forte : développer et accompagner les artistes de Nosy Be, créer un lieu ouvert à tous, étrangers comme locaux. Décoration soignée, ambiance chaleureuse et excellents cocktails : c’est un vrai coup de cœur… où tout se passe sur le toit.

En effet, chaque soir, locaux et backpackers viennent tâter du micro, partager d’excellents tacos ou des PakoPakos (galettes de  arine et de coco). Attablez-vous avec un groupe, invitez à partager vos mets et laissez vous guider. Avec un peu de chance, un Patrick ou une Mira vous ouvrira, par la suite, les portes des meilleurs bars à Karaoké de la ville : une institution à ne pas rater !

Prix et adresses : Que ce soit en dortoir ou en chambre individuel, le Tamana Hostel répond à toutes les demandes. Comptez moins de 10 euros pour le dortoir et 20 euros pour la chambre privée toute équipée (salle de bain privative, balcon, coffre-fort…).

Mon conseil en + : Pris par le temps (et les litres de bières ingurgités avec nos amis d’un soir), nous n’avons pas beaucoup découvert Hell-Ville et je conseille ainsi d’y rester au moins une journée complète avec soirée et nuit sur place pour s’imprégner, un peu, de l’ambiance « citadine » avant de repartir découvrir les étendues de plages sauvages. 

6. Observer les immenses tortues vertes à Nosy Sakatia

Nosy Sakatia est une minuscule île située à quelques centaines de mètres de la côté d’Ambaro de Nosy Be.

Celle qu’on surnomme « l’île aux orchidées » par la quantité de pieds de vanilles notamment qu’on peut y trouver, est un petit paradis préservé et protégé. Si le village de pécheur situé au sud de l’île manque un peu d’intérêt authentique, l’île est reconnue surtout pour son spot d’observation des immenses tortues vertes. Pouvant mesurées jusqu’à 2 mètres de long et plus de 200kg, ces dinosaures des fonds marins viennent en effet chaque jour par dizaine s’alimenter dans les fonds de l’océan, à peine 2 mètres sous vos pieds.

Facile et encore un minimum préservée, c’est une activité magique que je recommande. Lorsque nous avons nagé avec elles, nous n’étions que 3 bateaux sur l’intégralité de la plage. J’espère juste que, dans quelques années, tout cela n’aura pas trop changé… 

Après les fonds marins, partez découvrir l’intérieur de l’île avec ses champs de vanille et de café et ses points de vues époustouflants sur Nosy Sakatia.

A noter : si vous résidez sur Nosy Sakatia vous êtes intégralement dépendant de votre hôtel. Repas, transports, activités… La facture peut vite monter et vous ne pouvez faire autrement. Pour les pressés, je conseillerai ainsi plutôt d’y résider une journée. Pour les autres, accordez-vous 2 jours sur place pour recharger les batteries et s’offrir le luxe d’un paradis, presque, perdu.

Prix : Nous avons profité d’un bateau-navette qui faisait le trajet sur la grande île et avons payé 10 € pour la matinée de snorkeling avec les tortues.
Adresses : Nous avons séjourné dans les bungalows du Danae Beach. Assez chers mais Alberto est un hôte adorable, engagé pour son île et ses habitants.

Le petit + : mes spots pour admirer les couchers de soleil à Nosy Be.

Les couchers de soleil à Nosy Be et dans les îles alentours sont une véritable institution. Ils sont sublimes et la topologie des îles permet notamment de multiplier les points de vues.

Je vous conseille ainsi vivement à Nosy Be le coucher de soleil depuis le Mont Lokobe ainsi que sur les plages du nord de l’île. De même, à Nosy Komba, tout au long de la balade au nord de l’île, vous trouverez de nombreuses petites criques et plages sauvages. Parfait pour un apéro sunset en toute tranquillité.

Enfin, à Nosy Sakatia, je vous invite à monter au point le plus culminant en fin d’après-midi, au centre de l’île (comptez 1 heure maximum de marche). Les reflets du soleil sur la terre ocre donne un spectacle magique avec un très beau panorama sur les plages de l’île et sur Nosy Be, au loin.

Bon séjour à Nosy Be !

Si les îles de l’Océan Indien vous tentent pour vos vacances, je vous invite à découvrir mon premier coup de coeur : l’île de Rodrigues, située non loin de Maurice. Un petit paradis, qui a d’ailleurs des aires de Nosy Be, mais en plus intimiste encore…

1 Commentaire

  • Malagasya.com 31 juillet 2019 à 16 h 00 min

    Ah, Nosy Be et ses archipels, c’est comme un véritable paradis sur terre. On est vraiment fasciné par la beauté de ces îles. On est à la découverte d’un monde hors du commun. C’est un rêve qui se réalise en explorant le monde sous-marin et ses habitants.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :