City Guide #9 : Rome – Italie


Les 3 pré-requis de Travels Gallery pour visiter Rome en Italie :

  1. Achetez vos billets sur Internet (museivaticani.va ou getyourguide.fr) pour la visite du Vatican (Saint-Pierre, Musées du Vatican et chapelle Sixtine). Pour quelques euros de plus, vous gagnerez un temps précieux, les files d’attentes sont monstrueuses et vite décourageantes devant la basilique.
  2. Rome se visite à pied. Louer une Vespa est tentant, mais cher. Et la circulation dans la capitale italienne est disons… aléatoire et dangereuse pour les deux roues non habitués. Les bus et les taxis auront toujours la priorité, sachez-le. Le mieux peut-être étant de prendre un Airbnb dans le centro storico, comme ça, tout sera plus facile d’accès et vous vivrez vraiment à l’heure romaine.
  3. Couvrez-vous le torse, les épaules et les cuisses avant d’entrer dans les églises. Avec plus de 400 lieux de cultes dans toute la ville, vous vous arrêterez forcément dans l’une (ou plusieurs) d’entre elles ! Marbre et or sont au rendez-vous, quelle déception de se priver de ce spectacle !

  1. Vatican : On ne peut pas aller à Rome sans visiter la Piazza San Pietro… Parce que déjà c’est tout près de la ville et que ensuite, c’est quand même très beau. Nous n’avons pas visité la basilique Saint-Pierre, mais nous avons passé près d’une heure et demi dans les musées du Vatican pour finir à la chapelle Sixtine. Alors oui, c’est plein de touristes, mais après tout, ne le sommes nous pas tous dans une ville étrangère ?
  2. Aller direct pour un voyage dans le temps et la Rome Antique avec deux de ses vestiges les plus emblématiques, le Colisée et le Forum Romain. Prenez votre billet au Foro Romano (un peu avant le Colisée sur la via dei Fiori Imperiali, ne loupez pas l’entrée du Forum, elle est un peu en retrait !) et non pas au Colisée, l’attente sera moins longue et vous pouvez avoir accès aux deux sites pour 12 euros. Pratique, c’est valable 2 jours… et prenez l’audio guide. Nous ne l’avions que pour le Colisée et franchement, ça nous a bien aidé à nous projeter quand on n’a que de la pierre autour de nous. L’histoire est riche, ce serait dommage de ne pas apprendre quelques détails sur la construction des monuments ou leur utilité en leur temps.
  3. Fontaine de Trevi (Piazza di Trevi), c’est cliché mais c’est joli. On vous recommande d’y aller de nuit, l’éclairage lui donne une stature plus imposante et peut-être qu’il y aura un peu moins de monde… Et ne faillissez pas à la coutume, jetez une pièce par dessus votre épaule pour être certain de revenir dans la «ville éternelle» et récupérer votre pièce… On en doute un peu mais si vous ne le faites pas, vous serez bien le seul !
  4. La Villa Médicis (Viale della Trinità dei Monti) en haut de la Piazza di Spana : une villa d’artistes qui héberge l’Académie de France et surtout une vue imprenable à couper le souffle depuis le bar (entrée gratuite) sur tout Rome. Rajoutez 12 euros et vous aurez accès au plus beau parc d’Italie (récompensé en 2015) où de nombreux films et séries se sont tournés (The Young Pope, La Grande Bellezza…)
  5. Perdez-vous dans les ruelles du Centro Storico ! A chaque détour, vous serez certains de croiser une Fiat 500, une pizzeria typique ou touristique, des bars bruyants ou très intimistes. Ne pas oublier dans votre déambulation de faire un tour à la Piazza Navona (plus grande place de Rome, construite sur les ruines du stade de Domitian dont elle conserve la forme exacte), au Campo Dei Fiori avec son marché de fruits et légumes, au Panthéon (Piazza della Rotonda, plus grand monument antique encore intact où repose le peintre Raphaël), à l’imposante église Chiesa Nuova, Via del Governo Vecchio, 134, où vous aurez peut-être la chance d’entendre des chants religieux, ou encore au Largo di Torre Argentina, une place entière occupée par des vestiges archéologiques de quatre temples et des dizaines de chats sauvages qui se prélassent au soleil et ne daignent même pas vous accorder un regard.

    Notre coup de cœur du Centro Storico : la piazza del Fico avec ses nombreux bars, elle vous fera entrer directement dans la vie romaine, les locaux y sont nombreux et l’accueil très agréable !

     

6. Beaucoup de rooftops parsèment les hauteurs de Rome. Il faudrait y rester plus de 5 jours pour tous les faire. On vous recommande celui de l’Hotel Minerva (Piazza della Minerva, 69) avec sa grande terrasse, son service impeccable et ses cocktails à 18 euros. Le prix de la vue sur le Panthéon, sur les toits fleuris de la ville, de la tranquillité et d’un bon Spritz !

7. Ne choisir qu’un seul restaurant dans tout Rome me rappelle cette citation fort à propos : «Le vrai courage est parfois de choisir». Alors, je m’arme de courage et vous propose le Santa Lucia. A deux pas de la Piazza Navona, découvert par hasard, la terrasse du restaurant nichée sous les arbres est un appel à la dolce vita (il paraît même que Julia Roberts y a tourné une scène pour son film Mange, prie, aime…). Nous nous sommes laissé tenter par les tagliatelles à la truffe. Je vous explique parce que ce fut une première pour nous : on vous amène un plat de pâtes au beurre, ni trop garni, ni pas assez. Et c’est alors que la magie opère. Le serveur prend une truffe noire entière et vous râpe un bon tiers sur votre plat. IL RAPE LA TRUFFE DEVANT VOUS SUR VOS PATES. Inutile de vous décrire les 10 minutes suivantes, entre extase du palais et umami très relevé, ce moment, bien que pas donné (comptez entre 40 et 50 euros par personne avec le vin), nous a ravis au plus haut point et a couronné avec succès ce séjour romain.

8. Le Quartier Trastevere de l’autre coté du Tibre. Allez-y de jour comme de nuit, l’ambiance festive sera au rendez-vous. Là aussi, vous perdre dans les lacis de ruelles sera la meilleure façon de visiter ce quartier à l’ambiance très village et populaire. Des maisons colorées côtoient des façades envahies de lierre, de jasmins odorants ou de bougainvilliers aux milles couleurs. Dépaysement garanti dans l’une des nombreuses trattorias où pizzas et pâtes rivalisent de goûts typiques et très italiens !

9. Les petits déjeuners dans les bars vous feront profiter de Rome autrement et presque hors du temps. Côtoyez les Italiens qui profitent de ce moment privilégié avant d’aller travailler. Il est encore tôt pour les touristes, alors asseyez-vous sur une terrasse, profitez du calme, prenez votre plus bel accent et commandez en italien les nombreuses formules proposées par les établissements. Les oranges sont souvent pressées, le croissant chaud et le café…serré ! Si vous avez le ventre bien accroché et voulez goûter une des spécialités italiennes, le ristretto vous comblera. Sinon, optez pour un americano qui ressemble à nos cafés français.

10. Les glaces ! Si vous avez la chance de visiter Rome quand le temps est chaud, offrez-vous une glace, elles sont délicieuses et vous trouverez aisément une gelateria au détour d’une rue. Presque tous les parfums sont disponibles, les prix très abordables, pour 2 euros, vous avez deux parfums au choix sur un cône piccoli (petit) et même de la chantilly ou du chocolat par dessus… Notre préférée : Gelateria Mamma Mia sur la piazza Campo dei Fiori, 51, une décoration moderne rivalise avec un service souriant.

Ne vous privez pas !

Un grand GRAZIE à Stéphanie pour sa première contribution.
Pour retrouver toute sa vie trépidante, suivez Prostinette sur Instagram et Twitter.

Arrivederci ! 

 

1 Comment

  • Pierre 22 mai 2017 at 9 h 04 min

    je craque toujours autant pour Rome !!

    Reply

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :