Cirque de Mafate : Bienvenue dans le joyau de La Réunion

Si vous avez suivi avec attention mon roadtrip, vous vous doutez bien qu’un petit détour par le Cirque de Mafate est indispensable à votre séjour à La Réunion. Classé par l’UNESCO, le Cirque de Mafate porte et offre avec lui une histoire, des habitants et des paysages somptueux. 9 ilets en tout constituent les lieux auxquels on accède uniquement à pied ou en hélicoptère. C’est certainement en cela qu’il ne peut être comparé à ses frères, les Cirques de Salazie et de Cilaos.

Mafate est un lieu unique ou le temps semble être arrêté. Finalement, non, ici, la vie continue. Doucement. Paisiblement. Même s’il est aujourd’hui un des lieux les plus visités de l’île, le calme et la quiétude de ses dizaines de kilomètres de randonnées vous feront tomber sous le charme du seigneur Mafate.

Ici, les points de vues ne se comptent plus et chacun négocie alors sa randonnée préférée, son gite coup de coeur, ses plus beaux panoramas, sa bonne adresse de Cari… Je n’ai pour l’instant eu la chance de découvrir que 4 ilets : Ilets des orangers, Ilet des Lataniers, La Nouvelle et Marlat. Cet article n’est donc ici que le fruit de mon expérience…

Un peu d’histoire et de généralités…
pour savoir ou vous mettez les pieds !

Il y a 300 000 ans, à quelques années près, le Cirque voit le jour suite à l’effondrement du dôme du Piton des Neiges. D’une superficie équivalente à la Ville de Paris, il est durant des années, le refuge des esclaves, les « marrons ». Son nom viendrai du malgache, mahafaty, que l’on traduit par « mortel ». Qu’on se rassure, si l’on compte par moment quelques disparitions inquiétantes, Mafate n’abrite pas une flore ou une faune dangereuses pour l’Homme mais l’aspect vertigineux de certains de ses sentiers et la taille de quelques unes de ses araignées pourront, par moment, donner quelques sueurs froides à ses visiteurs.

Ses habitants, les Mafatais, vivent dans des « ilets », des plateaux aménagés ou l’on trouve généralement un ou plusieurs gîtes, tables d’hôtes, un café-boutique et parfois même une école, comme à La Nouvelle.

Le gîte est inaccessible en voiture. Certes, on peut s’aventurer à l’intérieur en remontant la Rivière des Galets en 4×4 mais sachez qu’il vous faudra encore parcourir une certaine distance et monter quelques marches (euphémisme réunionnais) avant d’atteindre officiellement, le coeur du Cirque de Mafate.

Les accès se répartissent ainsi par Cirques (via Salazie avec le Col des Boeufs notamment, Cilaos avec le Col du Taïbit) ou par l’Ouest (Maïdo, Sans Soucis, Dos d’Âne).

Ainsi, choisissez votre entrée dans Mafate selon vos envies, le temps prévu et votre condition physique. En effet, si l’accès via Sans Souci avec la Canalisation des Orangers ne réclament pas d’importants efforts physiques de montée ou de descente, la balade reste assez longue. En revanche, par le Col des Boeufs par exemple, l’accès y est plus facile mais plus sportif.

Ilets Lataniers, Orangers, Marla, La Nouvelle… Par ou commencer ?!

À titre d’expérience,  les 2 itinéraires sur lesquels je peux apporter mes conseils sont bien différents et permettent de découvrir le Cirque par des angles et des approches différentes.
A chacun son rythme, à chacun son sentier ! Chaussez vos plus belles paires de baskets et alon bat’karé ! 

Marla et La Nouvelle par le Col des Bœufs

Je ne sais pas si c’est réellement un classique, mais en tout cas, c’est certainement celui dont vous entendrez le plus parler concernant Mafate.

L’itinéraire Col des Boeufs – La Nouvelle est le plus facile et surtout la plus courte manière d’accéder au cœur du sublime Mafate. Sous les conseils de connaisseurs, nous avons opté pour un trajet différent de ceux qu’on peut lire dans les guides : nous nous sommes plutôt dirigés directement sur Marla pour y dormir et découvrir La Nouvelle, le lendemain, tranquillement.

Les 5 atouts de cette randonnée vers Mafate par le Col des Bœufs

  • Son accessibilité : globalement, une grande majorité de marcheurs peut s’engager dans Mafate avec cette randonnée. Si elle propose des centaines de marches, le sentier est très sécurisé, très fréquenté et assez facile d’accès. La montée est un peu plus rude mais une alternative existe en empruntant le Chemin Charette qui monte plus doucement.
  • La diversité de ses paysages : l’un de mes endroits préférés se situe sur le sentier, la Plaine des Tamarins. Paysage unique, cette succession d’arbres, pour certains tombés, ces filaments gris-verts et ses nombreux coins apaisants invitent à une pause méritée. N’hésitez pas à, un peu, vous éloigner du sentier pour découvrir cette plaine légendaire. Un vrai coup de cœur !
  • La Nouvelle est probablement l’ilet le plus populaire, et, il me semble le plus important par sa taille. Prenez le temps de découvrir les lieux, son église et son école. Il y a souvent de l’ambiance, même en journée et on y trouve de nombreux gîtes et locations de tentes.
  • Nous avons opté plutôt pour une nuit à l’ilet de Marla, dans un gîte vivement recommandé : Chez Mme Hoareau. Ses petites cases en bois colorées, sa cuisine et son accueil, sa vue, son calme… Une super nuit passée chez elle!
  • La route entre Marla et La Nouvelle est, pour le moment, l’une des plus jolies que j’ai réalisé dans Mafate. Souvent à flanc de falaise, vous alternerez avec une Forêt de cryptomérias, une traversée de rivière par une passerelle et profiterez, tout au long, de superbes points de vues sur le cirque avec un ensoleillement très agréable. 

Ilet des Orangers et des Lataniers par la Canalisation des Orangers (Sans Souci)

C’est une des randonnées les plus mythiques de Mafate.
Celle qui, clairement, propose le moins de dénivelé (et donc de marches à descendre ou à gravir!) et le plus de points de vue sur l’ensemble du Cirque. En effet, en suivant ce chemin tracé à flanc de montagne, vous n’aurez de cesse, tout au long, de vous arrêter pour profiter d’un panorama extraordinaire, très dégagé en matinée.

Si, au bout de la 3ème heure, la vue peut sembler un peu lassante, ce n’est que la définition du luxe ultime…

Les 4 atouts de cette randonnée vers Mafate par la Canalisation des Orangers

  • Sa facilité : ici, aucun dénivelé ou presque. Tout au long de votre entrée dans Mafate, ce chemin qui, comme son nom l’indique, est traversé tout au long d’une canalisation est d’un plat incontestable. Si, au départ, la petite montée après Sans Souci peut sembler un peu longue et fatiguante, celle-ci sera bien vite oubliée une fois arrivé sur le sentier. Vous découvrirez, alors, mètre après mètre, le Cirque jusqu’à y entrer pleinement. 
  • Ilet des Lataniers : je ne sais pas si c’est la douceur des températures à ce moment là, l’ambiance particulière des vacances et donc de l’ilet ou ma fatigue, mais Les Lataniers ont été un vrai coup de coeur pour moi. Ce tout petit village, de quelques familles à peine, respire l’ambiance chaleureuse et conviviale. On apprécie d’y boire son café au soleil en observant les enfants faire leurs pitreries et en entendant, au loin, un chant lontan dans un jardin en fleurs. Bref, je conseille vivement et j’espère ne pas me tromper ! 
  • Ilet des Orangers : après plusieurs heures de marche, même à plat, la montée jusqu’à l’ilet des Orangers peut sembler au bout d’un moment un peu sportive. Mais le sentier jusqu’à l’ilet, plus ou moins aménagé le long des falaises et d’un torrent en direction des Orangers offre un superbe spectacle, très rafraîchissant. 
  • Le lendemain, Mafate s’offre à vous ! Roche Plate, Deux Bras, Cayenne… vous n’aurez que l’embarras du choix après une nuit bien reposante en gîte. Personnellement, nous avons opté pour une descente jusqu’à Deux Bras pour une sortie du cirque en 4×4 en remontant la Rivière des Galets. Si la randonnée est très agréable pour ceux qui voudront bien glisser quelques orteils dans l’eau glacée, je n’ai pas particulièrement apprécié la sortie en 4×4 de Mafate… Trop rapide, mal installé, entassés comme des boeufs…Bref, c’est loin d’être un coup de coeur pour le coup ! 

On vient au Cirque de Mafate pour…
Mes 5 raisons pour découvrir le Roi des Cirques de La Réunion.

  • S’offrir le luxe d’une déconnexion complète. C’est incroyable comme le « sans-voiture » et parfois, le « sans-réseau » fait un bien fou…
  • Profiter de panoramas splendides ou l’on se sent minuscule face à l’immensité d’une nature diverse et spectaculaire. Et en même temps, observer l’activité humaine qui réussit, parfois, à se nicher dans des endroits improbables…
  • Pratiquer une activité de plein air, sportive, familiale ou romantique en profitant d’un terrain de sport et de jeux unique, à ciel ouvert. 
  • Découvrir le quotidien des Mafatais, la boutique, l’école et cette relation particulière avec la terre, la ville, le visiteur… Observer le va-et-vient des hélicoptères qui transporte les denrées. Vivre ça en France est une chance incroyable, un joyau à chérir.
  • Créer des souvenirs par la rencontre avec l’inconnu, le soir autour d’un cari ou avec des amis autour du belote, d’un rhum arrangé ou d’une montée interminable… Les nerfs sont parfois à rudes épreuves et… on en rit plus tard, promis ! 

Et vous quelles sont vos raisons, vos conseils et vos itinéraires pour découvrir le Cirque de Mafate ?

 

4 Comments

  • Madame Cocorico 7 août 2018 at 18 h 53 min

    Petite virée à Mafate prévue au mois de septembre ! Ton article me donne déjà envie d’y être !

    Reply
    • TravelsGallery 8 août 2018 at 5 h 57 min

      Profites bien du roi des cirques ! Je vais sûrement y retourner aussi d’ici la fin de l’année et prolonger un peu sur place pour 3 jours à peu près, histoire de bien en profiter !

      Reply
  • Jenkins 7 août 2018 at 20 h 11 min

    Super ! Il y a 2 ans nous y avons fait une petite virée de 3 jours avec les marmailles. Le 1er jour : col des bœufs-la nouvelle-nuit à la plaine aux sables. Le 2ème jour direction 3 roches puis retour sur la nouvelle pour la nuit. Dernier jour retour sur col des bœufs. C’était vraiment chouette. De quoi être bien déconnectés.

    Reply
    • TravelsGallery 8 août 2018 at 5 h 59 min

      Ça fait du bien hein ? J’aime beaucoup ce cirque justement parce qu’il offre cette déconnexion ! A voir pour s’organiser ensemble une rando dans le coin avec tes marmailles un jour qui c’est ?

      Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :